• Inde du Sud 2019

    Inde du Sud 2019

     

     Du 10 au 26 mars 2019

    Notre 2ème voyage en Inde du Sud. Nous avons effectué notre 1er voyage en novembre 2012, nous avions envie de retrouver notre chauffeur Govinda, avec qui nous avions eu un véritable « coup de foudre » amical. Nous avions également envie de faire découvrir ce pays à Marie-France et Jean-Pierre qui vont nous accompagner. Nous avons prévu de visiter une partie du Kérala, que nous connaissons déjà, Cochin, Allepey et Munnar. Ensuite nous continuerons notre périple vers le Tamil Nadu, une région à découvrir : Madurai (que nous connaissons), Chettinad, Tanjore, Trichy, Pondichery, Mahabalipuram et Chennai.

    C’est un périple qui allie culture et nature et qui permet des rencontres avec une population multiculturelle et accueillante.

     Coordonnées de Govinda, les téléphones sont accessibles via WhatsApp

                     Inde du Sud 2019

                                                                              

                                      Notre parcours

     

     Inde du Sud 2019

     

     

  • Après un voyage de 13h10 (escale comprise), nous arrivons à Cochin à 8h00 du matin, le lundi 11 mars 2019.

    Vols avec la compagnie Emirates, sur l’A380 nous étions devant donc de la place pour étendre les jambes, pour la deuxième partie de vol un 777-300 sur lequel nous avions acheté le jour même des places pour la classe Business (150€/personne, proposition internet), donc des conditions de vol parfaites.
     
    Cochin  

      

    Nous partons à l’hôtel Trident Cochin pour déposer nos bagages et prendre une petite douche. Nous nous accordons un petit moment avec Govinda, nous sommes vraiment heureux de le retrouver. Cochin

    Nous partons ensuite vers Fort Cochin où nous nous arrêtons pour visiter le musée « Kérala Folklore et muséum », logé dans une maison en bois.

    Très beau musée, intéressant pas sa diversité d'objets d'art qui montre bien la diversité culturelle de la région. On sent dans ce musée de l’authenticité malgré un sentiment de relatif désordre.

    http://keralafolkloremuseum.org/

        Cochin     Cochin

        Cochin   Cochin

     Après un déjeuner dans un restaurant local, nous rentrons à l’hôtel car nous sommes fatigués du voyage.

    L’hôtel : le Trident Cochin, un personnel très accueillant, des chambres spacieuses et propres, une piscine assez grande et bien entretenue. Une très bonne restauration malgré un buffet peut-être un peu cher pour l’Inde.
    Cet hôtel nous permet de nous détendre, surtout l’après-midi car il a fait très très chaud.
    https://www.tridenthotels.com/hotels-in-cochin

       Cochin

     Le mardi 12 mars 2019, après une bonne nuit nous partons pour la visite Fort Cochin (Kochi). C’est une ville qui a conservé tout son charme.

    Cochin

      

    Cochin

     Nous nous promenons à la pointe de fort Cochin pour voir les fameux filets de pêche chinois, les carrelets chinois (gigantesques filets de pêche), ils ne sont utilisables qu’à marée haute et il faut au moins 4 hommes pour manœuvrer les contrepoids.

       Cochin  Cochin

         Cochin  Cochin

        

    Cochin

    Cochin

      Cochin

     

     

     

     

     

     

     

     

         Cochin

     

     

     

     

     

     

     

     

    Un petit passage par la synagogue Paradesi
    Cochin possède une communauté juive dont l'implantation remonterait au 13ème et 11èmme siècle. La synagogue Paradesi a été édifiée en 1568. Le carrelage au sol ainsi que les luminaires au plafond sont remarquables, malheureusement nous ne pouvons pas les photographier. 

    Nous nous baladons à nouveau  avant de déjeuner dans un petit restaurant local. Durant tout notre séjour nous déjeunions vers 13h30 - 14h00 pour ensuite se mettre à l’abri car il faisait trop chaud pour visiter. Nous ressortions en fin d’après-midi. 

      Cochin  Cochin

      Cochin

     Fin d’après-midi repos au bord de la piscine

     

      Cochin   Cochin

       Cochin  Cochin

     

     


    votre commentaire
  • Mercredi 13 mars, nous prenons la route pour Alleppey. Nous nous promenons 3 heures sur un Kettuwallom (bateau traditionnel) à travers les backswaters. Un immense réseau de 1500 kilomètres de canaux situé à travers une vaste plaine alluviale. Inondés par une quarantaine de fleuves venus des Ghâts occidentaux et par les intrusions de la mer d’Oman, les backwaters constituent un territoire mouvant d’îles éphémères faites et défaites par les courants, de voies fluviales envahies parfois la végétation. Les terres fertiles sont exploitées pour la culture de l’hévéa, du riz, des noix de cajou, des fruits et des légumes, l’aquaculture, la pêche. C’est un petit paradis ! cool

     

       Alleppey   Alleppey

       Alleppey   Alleppey

                                      Alleppey

       Alleppey  Alleppey

       Alleppey  Alleppey

       Alleppey   Alleppey

       Alleppey

       Alleppey   Alleppey

            Alleppey

       Alleppey

     

       Alleppey

       

    Alleppey

    Nous déjeunons dans un petit restaurant local, nous prenons un thali, c’est un repas incontournable en Inde du Sud, un plat végétarien.

     

    Il s’agit d’un assortiment de plats (de l’entrée au dessert) servis généralement dans de petits récipients en métal disposés sur un plateau rond, également en métal ou sur une feuille de banane. A peu près 10 assortiments comme : un chutney (sauces aux légumes épicée), du dal (lentilles), des légumes et un dessert, généralement à base de lait et souvent assez sucré.
    C’est accompagné de riz et de pain (naans ou chapatis), Souvent les serveurs resservent à volonté.
     

    Alleppey

     

     

                                                                                      Alleppey

     

       Alleppey

     Nous partons pour l’hôtel que nous avons réservé (tous les logements étaient réservés avant notre départ), le Déshadan Backwater, nous connaissions déjà cet endroit pour y avoir séjourné en 2012, lors de notre premier voyage en Inde. Malheureusement l’endroit avait bien changé, surtout les chambres, manifestement un manque d’entretien : pas de porte à la douche, elle avait été cassée, des fils électriques qui pendent dans la salle de bain, le dessus des toilettes usé (sentiment de saleté), bref énorme déception !

    C’est vraiment dommage car l’hôtel bénéficie d’un emplacement exceptionnel. Seuls les jardins et le restaurant étaient corrects.

     
      Alleppey
     
     
     
       Alleppey 
     
     
    Alleppey
     
     
     
     
     
     

     


    votre commentaire
  • Le 14 mars, nous prenons la route de Munnar.
    Munnar est une ville du Kérala à 130 km à l’Est de Cochin, dans les terres. C’est une ville touristique située à 1500 mètres d’altitude, elle possède deux particularités : être au milieu des montagnes et être l’un des lieux de production du thé en Inde.

    Sur la route, nous nous arrêtons dans une plantation d’épices, franchement nous en avons vu des plus intéressantes, de plus le personnel s’intéresse à vous uniquement s’ils ont espoir de vous vendre quelques chose.


      Munnar

     Sur la route, nous commençons à voir des champs de thé. Il faut savoir que les plus beaux paysages sont sur la route entre Munnar et Madurai.

    Munnar

     Nous nous arrêtons pour manger un thali dans un restaurant local.

       Munnar

       Munnar   Munnar

     

     

    Ensuite nous partons pour le musée du thé de Munnar « Kannan Devan Tea Museum ». Ce petit musée explique brièvement la production du thé. On peut également y voir quelques objets ayant appartenu aux premiers planteurs britanniques. Une vidéo d’une demi-heure raconte l’histoire de la culture du thé à Munnar. Nous avons eu la chance d’être pris en mains par un employé qui nous a expliqué le tri et la fabrication du thé. C’était plutôt positif car beaucoup de personnes déambulent sur les, donc difficile de comprendre. Par contre nous n’avons pas eu le droit à une dégustation, ce qui ne facilite pas les éventuels achats à la boutique, nous n’avons rien acheté.

    Munnar

    Pas de dégustation au musée du thé, et bien pas grave! Nous nous arrêtons dans un petit « bar » local pour boire un thé. Nous achetons ensuite le même thé dans l’épicerie à côté.

      Munnar   Munnar

     Munnar   Munnar

     Sur la route de l’hôtel, nous rencontrons les travailleuses des champs de thé qui chargent le thé ramassé dans la journée dans des camions. 

     

        

     

     

     

     

       


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique